Crédit: BAM
Crédit: BAM
L'Association Sol do Sul vous présente Un Brésil différent !
 L'Association Sol do Sul vous présenteUn Brésil différent !

Musique au 5e Festival du Rio Grande do Sul de Paris

Nous avons le plaisir de compter parmi nous la chanteuse Kristele ! A ne surtout pas manquer !

Adeptes du spectacle vivant, Kristele et ses musiciens vous  convient à un « Tour du monde du Brésil » revisitant avec énergie des titres Samba, Bossa Nova, Pop…  Le tout en Portugais, Français et Anglais. Polyglotte, voyageuse et ouverte au monde, Kristele mêle fraîcheur, émotion et générosité. Sur scène, l’ambiance est à la fête et au partage.  Avec Kristele Chante le Brésil, les couleurs, on les voit et le soleil, on le ressent sur chacun des morceaux. Plus qu’un spectacle, c’est une invitation au voyage.

L’aventure démarre en 2012.

Après des débuts aux côtés de Ron Randolf, coach vocal à Berlin, après des expériences polyphoniques en chorale, un premier groupe de jazz et un cursus de Technique Interprète à l’ACP La Manufacture Chanson, Kristele Chante le Brésil voit le jour. Un répertoire rapporté de multiples voyages à Rio et à Salvador da Bahia, là où la musique se vit…

Le spectacle évolue, ensuite, au gré des rencontres et des collaborations scéniques. Kristele tient ses influences d’un peu partout. Enfant du Top 50, elle aime aussi bien Michael Jackson que Ray Charles, autant Beyoncé que Busta Rhymes, autant Daft Punk que Sergent Garcia ou Stromae. Et dans ses valises, vous trouverez aussi ses souvenirs de voyages : Youssou N’dour, Erik, Marisa Monte, Xavier Naïdoo… Avec Kristele Chante le Brésil, les couleurs, on les voit et le soleil, on le ressent sur chacun des morceaux. Riche d'une centaine de représentations à Paris et en régions, Kristele Chante le Brésil se produit dans l’animation, l’événementiel et les salles parisiennes.

 

Site : www.kristele-chante-le-bresil.com

 

Date : 23/09/2017
Heure :
Lieu : Salle de Fête annexe de la Mairie du 14e
Adresse : 12 rue Pierre Castanou, 75014 (Métro : Mouton-Duvernet – ligne 4)